> Accueil

VIAPAC passe par Auzet
  • Imprimer le contenu Aggrandir la taille du texte Réduire la taille du texte

La Route de l’art contemporain VIAPAC (Via Per l’Arte Contemporanea) relie Digne-les-Bains à Caraglio (province de Cuneo, Italie). Elle est née d’une coopération vieille de dix ans entre deux centres d’art : le musée Gassendi-CAIRN Centre d’art (Digne-les-Bains) et le CeSAC (Caraglio).

Plus qu’une simple liaison touristique, elle se veut aussi « artistique, culturelle, pédagogique, interactive et innovante, permettant la rencontre du grand public avec les tendances de la création actuelle ».

En 2011, VIAPAC, portée par le Conseil général des Alpes-de-Haute-Provence, la Réserve naturelle géologique de Haute Provence, l’association culturelle Marcovaldo et la Région Piémont, se concrétise par l’installation dans la nature ou dans des sites patrimoniaux de sept œuvres côté français et cinq côté italien.

Les œuvres de la Route de l’art contemporain (VIAPAC) se veulent des clés pour lire et comprendre de manière originale l’identité du territoire sur lequel elles sont installées.

 

Le territoire d’Auzet est concerné par une œuvre de Paul-Armand Gette.

 

Photographe, sculpteur, vidéaste et écrivain, P.-A. Gette naît à Lyon en 1927. Dès l’enfance, il se passionne pour certaines sciences de la nature.

En 1947, il entreprend un apprentissage solitaire de la peinture.

Au début des années 60, il décide de se consacrer uniquement à des recherches qu’il situe dans l’espace de l’art.

A partir de 1968, il introduit dans sa pratique artistique des méthodes empruntées aux sciences.

Depuis les années 70, son travail poursuit deux voies parallèles : l’une consacrée à l’étude du modèle, du corps, et l’autre à celle du paysage. Ses recherches intitulées TRANSECT commencent en 1974, elles empruntent une méthode utilisée par les phytosociologues lors des relevés de terrain.

Invité par le CAIRN en 2004, il effectue de courts séjours dans la région dignoise et produit l’exposition : « De la diversité des sources » en 2005.

Intitulée « Des cheveux de Vénus aux splendeurs de la nuit », l’installation de Gette en vallée du Bès se présente comme une excursion scientifique ponctuée par neuf repères – dont trois à Auzet – sur autant de sites choisis par l’artiste pour indiquer soit un point de vue particulier, un cadrage du paysage, soit un détail sur la route menant de Digne à Auzet.

Certains de ces repères sont matérialisés par des plaques de verre gravé, d’autres par des plaques émaillées. Toutes portent le symbole 0m. Ce symbole est l’un des repères utilisés par les phytosociologues* pour établir des dispositifs d’observation de terrain, ou transects. Le panneau 0m. sert, dans l’œuvre de Paul-Armand Gette, à souligner un aspect en lien avec le territoire et ses préoccupations : la géologie, l’entomologie, la botanique ou la mythologie.

 

* La phytosociologie est l’une des branches de l’étude botanique.

  

En savoir plus sur Viapac : www.musee-gassendi.org



copyright © Commune d'AUZET. tous droits réservés | mentions légales | dernière mise à jour le dimanche 28 octobre 2018 > |Suivre la vie du site RSS 2.0