Le patrimoine bâti

 

Le hameau de La Salce

Son architecture, plus montagnarde que provençale avec ses toits à trois pentes et ses maisons-blocs, était conçue pour abriter sous un même toit hommes, bêtes, fourrage et bois de chauffe.

Dans une société agricole, composée de familles nombreuses, l’insuffisance de terres cultivables à proximité du village a rendu indispensable le défrichement à bonne distance du lieu d’habitat. Cette pratique a entraîné la construction sur ces sites d’une deuxième maison, plus petite. C’est ainsi qu’à Auzet, comme dans d’autres régions montagneuses, on pratiquait l’estive, surtout pendant la fenaison. Jusqu’au milieu du siècle dernier, les habitants des différents hameaux du village se retrouvaient donc l’été dans des cabanes d’alpage (les “campagnes” ou “bastiés”), avec leur troupeau.

Les “campagnes” de Lauzerol et leurs restanques autrefois cultivées

 

L’église Saint-André

L’ancienne église datait du XVIe siècle. Elle était couverte de bardeaux et dotée d’un clocher-mur à double clocheton. Endommagée par les débordements du riou voisin en 1787 puis vingt ans plus tard, elle fut peu à peu abandonnée. Démolie en 1872 et reconstruite dès l’année suivante, elle est entièrement bâtie avec des matériaux du pays.

Dotée d’un clocher de style alpin, elle est décorée de peintures murales restaurées à l’identique. La chaire et l’autel, réalisés en fonte, constituent deux éléments mobiliers originaux.

 

Un four banal dans le quartier du Serre rénové en 2013 et un oratoire au quartier du Forest constituent les dernières traces du passé auzetan avec l’ancienne bergerie du Cubertin.

A noter la mise au jour en 2006, par une équipe locale de bénévoles, des fondations de l’abside d’une chapelle au lieu-dit Jean Médou (datée du haut Moyen Age) et la réfection d’une ancienne calade dans le quartier du Serre par un chantier de jeunes organisé par l’APARE.

Le four banal du Serre, rénové par un chantier de jeunes (2012-2013)

Share Button