Mesures de champs électromagnétiques

Afin de pallier la zone grise – voire blanche – du bas du village (quartiers du Gravas, pied des Auberts, zone d’activité) une antenne-relais de téléphonie mobile a été implantée au lieu-dit l’Houmé  (quartier des Auberts) au début de l’été. Toutefois, cette installation a été à l’origine de fortes inquiétudes de la part de quelques habitants avant même sa mise en place : une pétition avait vu le jour et certains concitoyens demeuraient anxieux depuis la mise en service de ces antennes.

Aussi, face à ce constat, la commune a sollicité en juillet l’Agence Nationale des Fréquences (ANFR) pour bénéficier de mesures de champs électromagnétiques. Ainsi, le laboratoire Exem, accrédité par le Cofrac, a procédé les 9 et 10 septembre, en compagnie de la première adjointe, à une campagne d’analyses. Il s’est agi de déterminer les éventuels points “chauds” sur six quartiers : le Village, le Serre, le Forest, la Salce, les Auberts et le Gravas.

Chaque mesure (d’une durée d’une heure 30 environ) s’est déroulée en deux temps :

  • une première analyse “larges bandes” au champmètre : cet appareil permet de mesurer les champs électriques et magnétiques. Sur un même quartier, il permet de déterminer l’endroit susceptible de recevoir le plus de champs électromagnétiques.
  • une seconde analyse “bandes étroites” grâce à un analyseur de spectres : depuis le point déterminé par le champmètre, cet appareil permet de déterminer la part de chaque service (télévision, radio, téléphonie, 4G, Wifi…) au champ électromagnétique global.

Les résultats nous serons transmis dans peu de temps (moins d’un mois) et seront disponibles sur le site Internet de la commune et de l’ANFR.

Share Button